Record d’affluence pour Ecretteville 2018, le Festival a créé la surprise !

500 personnes de plus. Le Festival d’Ecretteville a su convaincre et rassembler beaucoup de Cauchois cette année. Très beau temps ? Match de football gagné ? Fruit du travail engagé depuis 7 ans par les organisateurs ? Difficile de savoir ce qui a fait grimper de 50% la fréquentation. On peut sûrement parier sur deux éléments principaux : une programmation musicale bien dosée, variée, dansante, rythmée, des prix entrée et restauration très abordables.

 

 

 

« Encore un festival au top pour cette septième édition. Bravo aux organisateurs et à tous les bénévoles pour cet événement familial géré par l’association et les bénévoles. Vivement la huitième édition ! »*

Une affluence quelque peu surprise, qui a entraîné des problèmes dans la fluidité des files d’attente et dans l’organisation des bénévoles. « Qu’importe ! » a-t-on entendu sur le site, « on se sent très bien ici et on passe un bon moment ». Ces constats, qu’ils soient négatifs ou positifs, ne font que motiver davantage les bâtisseurs, pour réfléchir et mettre en place des solutions. Comme toujours depuis 7 ans, le Festival grandit, apprend, reconnaît ses erreurs et s’améliore au rythme du temps et de l’investissement possible de ceux qui lui donnent naissance, tous bénévoles rappelons-le. Bénévoles qui ont gardé le sourire toute la soirée malgré le rythme soutenu.

P1090975

« Super festival à des prix très abordables ! J’y reviendrai, nous avons passé une super soirée ! Merci à tous les bénévoles pour le super boulot ».*

Surprise aussi du côté des personnes qui n’avaient pas pu venir avant cette année, face à cette ampleur nouvelle, et face aux deux scènes, la plus grande surtout, qui n’a rien a envier aux festivals d’une jauge supérieure. Les musiciens ont tous assurés leurs concerts en transmettant une énergie folle. On peut citer Guillaume Leprevost, co-organisateur et fondateur du Festival : « Rassembler 1500 personnes sur un stade municipal, au cœur d’un si petit village, c’est possible et Ecretteville l’a prouvé cette année. J’en suis ravi, d’autant plus que tout s’est déroulé avec une bonne humeur palpable. Contrairement à ce qu’on pourrait penser parfois, les habitants de Seine-Maritime ont montré leur intérêt pour sortir, passer du temps ensemble, s’amuser en collectif et découvrir ou redécouvrir des groupes de musique. Alors… Longue vie au Festival d’Ecretteville-les-Baons, et à l’année prochaine ! ».

Nous, membres du Comité des fêtes et des loisirs d’Ecretteville-les-Baons et membres des Troubadours à la Rue remercions énormément la municipalité du village sans qui rien ne serait possible, les 115 bénévoles qui ont permis la réussite de cette 7ème édition, tous les partenaires pour leur aide précieuse dans le financement de l’événement, les 33 musiciens aux sourires si communicatifs, ainsi que le public pour qui nous avons plaisir à faire tout ça, et qui nous le rend bien.

* messages de festivaliers laissés sur Facebook

Aftermovie du Festival par Simon Lecomte

Photos, vidéos et live report par Guillaume Delucena – Alternative 76

Photos :

 

 

Publicités

Festival d’Ecretteville-les-Baons #7, la prog !

Toujours éclectique, cette année la programmation du Festival d’Ecretteville-les-Baons (76) se teinte de chansons en français avec le piano-voix de Kasper, le rock de Hasta Siempre ou la musique cadencée des Tendres Voyous.

Même si l’objectif n’est pas de proposer une tête d’affiche connue, on peut citer Les Goaties qui occuperont la grande scène au plus fort de la soirée, avec leur esprit rock cirque saupoudré d’humour noir… Petite nouveauté (il y en a à chaque édition !), cette année il n’y a pas que sur les scènes que les festivaliers pourront trouver les musiciens…

De quoi s’amuser tout en faisant de belles découvertes musicales, dans l’ambiance familiale et conviviale chère au cœur des organisateurs depuis 2012.

 

La prog’ :

  • Kasper Pianomobil (piano voix)
  • Cadillac & Sly (blues rock, Yvetot)
  • Whistling Tumbleweed (bluegrass acoustique, Le Havre)
  • Hasta Siempre (rock festif, Normandie)
  • Breaky Boxes (indie folk, Rouen)
  • Tendres voyous (chanson française, Caen)
  • The Goaties (rock punk, Caen)
  • Coldworm (rock, Rouen)

 

Les infos pratiques :

Festival d’Ecretteville-les-Baons, samedi 30 juin

Ecretteville-les-Baons (76), stade municipal, 18h30, 4€, gratuit moins de 12 ans

Organisé par Les Troubadours à la Rue et le Comité des fêtes et des loisirs d’Ecretteville-les-Baons.

Initiations aux arts du cirque, maquillage, jeux en bois…

Restauration sur place et camping possible.

yaya210917-4180

Whistling Tumbleweed (bluegrass)

7ème édition du Festival de musique d’Ecretteville-les-Baons samedi 30 juin 2018

[Communiqué de presse] 🙂

# n&b 0063

Le bureau de l’association

L’association yvetotaise Les Troubadours à la Rue est fière d’annoncer qu’elle organisera le Festival de musique d’Ecretteville pour la 7ème fois, samedi 30 juin 2018.

Cette soirée concerts, ponctuées d’animations, fait la part belle à la découverte musicale, au divertissement dans une ambiance rurale, familiale et conviviale.
L’accessibilité est de rigueur avec des petits prix et la possibilité pour des groupes de musique locaux de jouer dans de bonnes conditions (grande scène, techniciens professionnels, accueil de qualité).
L’événement a lieu sur le stade de foot du village, sur lequel est installé plusieurs tentes pour les stands, deux chapiteaux de cirque (un pour la petite scène et l’autre pour les animations), une grande scène et plusieurs éléments de déco et de repos pour le plaisir des yeux et des papilles.

Le point le plus remarquable à propos du Festival reste cependant la gestion de son organisation. La soirée est co-organisée depuis son commencement par le Comité des fêtes du village. Il s’est ainsi créé au fil des années un lien fort entre les deux assos, intergénérationnel, riche des expériences et des points de vue de chacun. Le succès du Festival (250 entrées en 2012, près de 1000 en 2017) s’explique peut-être par la diversité et la complémentarité des idées des organisateurs.

Les organisateurs annonceront la programmation musicale samedi 14 avril, lors d’une soirée au Pub d’Yvetot, tenue traditionnellement tous les ans.

Histoire de Troubadours heureux…

DSC_7459Le Festival d’Ecretteville-les-Baons a eu lieu, comme prévu, samedi 24 juin dernier.
La semaine de montage s’est très bien passée, le déroulement de la journée du samedi également, et le Festival a ouvert ses portes à 18h30. C’est Marita qui a dit bonjour aux festivaliers. Petite surprise cette année, elle et son accordéon ont donné des airs de guinguette aux premières minutes de la soirée.
Sous une météo clémente, 8 concerts se sont enchaînés, attirant le public soit vers la grande scène du terrain de foot, soit sous le chapiteau de cirque, une nouveauté cette année.
L’ambiance est toujours aussi conviviale, on boit un verre, on se restaure grâce au stand du Comité des Fêtes d’Ecretteville qui assure un barbecue top chef. Des tables sont à disposition, un « petit salon » aussi sous les couleurs variées et lumineuses de banderoles en tissu et de boules japonaises. Des jeux en bois sont parsemés un peu partout sur le site, le côté ludique de l’affaire, ce qui n’est pas pour déplaire aux enfants qui profitent déjà du maquillage et du coloriage. Des enfants nombreux, ravis, dont on entends encore résonner les rires. La nouvelle implantation du site a resserré les liens, et les festivaliers s’y sont sentis plus à l’aise, moins dispersés. La musique n’a pas cessée grâce au talent des groupes sur scène, et au professionnalisme des techniciens, qui ont assuré jusqu’à 1h15 du matin. Les Trits ont clôturé le Festival, en installant une ambiance de dingue sous le chapiteau, après que les cracheurs de feu aient enflammé le dernier show de la grande scène avec Les Goggs. Derniers instants, tout le monde monte sur scène pour profiter jusqu’à la fin. «Le bar est fermé, veuillez vous diriger vers la sortie» pouvait-on entendre à proximité du stand restauration. Aurevoir aux festivaliers, mais ce n’est pas tout à fait fini. C’était génial ! Super orga, et un accueil trop cool.. Ambiance au catering (loges) pendant la soupe à l’oignon de l’amitié…
Et puis forcément, quelques imprévus et anecdotes, mais chut ! Si vous voulez en savoir plus, rejoignez l’aventure ! Une très belle aventure humaine, qui sera renouvelée en 2018, malgré les trois jours de démontage qui ont été nécessaires pour vraiment refermer cette 6ème édition. A bientôt !

Festival d’Ecretteville, toutes les infos !

Capture_go_pro_1

La 5ème édition du Festival d’Ecretteville se tiendra samedi 25 juin sur le stade municipal d’Ecretteville-les-Baons, à partir de 18h30.

Au programme : animations pour petits et grands, huit concerts, restauration rapide, pour la modique somme de 3€ (gratuit moins de 12 ans).

A l’affiche :

Capture1Capture2Capture3

La programmation complète et toutes les informations à connaître ici !

Devenez bénévoles !

Capture_go_pro_2

Festival d’Ecretteville-les-Baons : une 4ème édition plus que réussie !

Les Troubadours à la Rue et le Comité des Fêtes et des Loisirs d’Ecretteville sont très heureux d’annoncer la réussite de la 4ème édition du Festival ! Plus de 900 personnes ont pu profiter des animations et des concerts proposés, sous une météo clémente.

public IMG_5701

Les propos des festivaliers :

Courrier Cauchois du 3 juillet 2015

Courrier Cauchois du 3 juillet 2015

Les photos de l’événement ici !

et toutes les infos sur le désormais connu Festival d’Ecretteville ici !

Le groupe JOAD au Festival d’Ecretteville !

C’est officiel, le groupe de rock Joad sera parmi nous au Festival d’Ecretteville-les-Baons, samedi 27 juin prochain.

JoadTrianon CMJN 300dpi« Joad est un groupe rouennais qui a vu le jour en 2009. Le mélange de leurs différents univers donne un rock « seventies » remis au goût du jour, teinté de pop et de folk, le tout chanté en français. Sur scène, le groupe prend toute son ampleur. Les morceaux y sont joués avec une énergie maîtrisée et une sincérité troublante. La complicité du groupe se ressent chaque seconde. Joad s’exprime avec simplicité et naturel, ce n’est donc pas un hasard si le public est à chaque fois conquis ! Le 13 février 2015, Joad a sorti son quatrième album intitulé « Avec infiniment moins de sagesse » au Trianon Transatlantique (76), devant une salle comble.

Ce disque a été enregistré dans le propre studio de Joad alors même que le groupe écrivait la bande originale complète du film « Le talent de mes amis » d’Alex Lutz réunissant un casting de choix : Alex Lutz, Tom Dingler, Bruno Sanches, Audrey Lamy, Anne Marivin, Sylvie Testud, Julia Piaton, Jeanne Moreau. le film sortira en salles le 6 mai prochain et vous pouvez retrouver le single « Second chance » de la BO sur le dernier album. »

Joad sur Facebook

Joad sur Twitter

Le reste de la programmation du Festival à venir…